lundi 30 avril 2012

Max Picard - Le monde du silence


Mais quand deux hommes s’entretiennent,
il y a toujours un tiers présent : le silence ; il écoute.
Ce qui donne de l’ampleur à la conversation,
c’est que les paroles ne se meuvent pas
dans l’espace étroit des interlocuteurs,
mais qu’elles viennent de loin,
de là où le silence écoute.

Max Picard, Le monde du silence




L’air de rien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire